Haut Potentiel - Amis des Zèbres, bonjour ! Index du Forum Haut Potentiel - Amis des Zèbres, bonjour !

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Où trouver les caractèristiques des non HP?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Haut Potentiel - Amis des Zèbres, bonjour ! Index du Forum -> Informations -> "Définitions" et caractéristiques des surdoués
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zalie


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2014
Messages: 34
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 10:07    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour,
J'ai lu pas mal de bouquins sur la douance et hier j'ai assisté à une conférence sur le sujet.
A chaque fois la grille d'identification est passée en revue et plus on m'en parle moins je comprends.
Pour moi les caractéristiques HP se retrouvent chez la majorité de la population et pas 2%...
Alors peut être que je pense à tort que tout le monde est comme ça parce que je suis comme ça et dans ce cas j'aimerais bien savoir en quoi une personne avec un QI en dessous de 130 diffère si on regarde cette grille d'identification.
Où puis-je trouver cette info?
Pour moi être HP est vraiment qqchose de très très flou, je n'arrive pas du tout à cerner les contours et ça me dérange!
Merci
_________________
confirmée HP - WAIS IV - avril 2015
Revenir en haut
simbad


Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2014
Messages: 116
Localisation: Mons - Belgique

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 10:25    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

c'est parce qu'il n'y a pas de contours. Que les statistiques ont peut leurs faire dire ce que l'on veut.

C'est quoi être parents ? tous les mêmes ? certains traits sont similaires mais les exceptions sont la règle.
_________________
"il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, ça a toujours été mon idée" Le Luron
Revenir en haut
Zalie


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2014
Messages: 34
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 10:35    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

Simbad ça m'aide pas beaucoup... A chaque fois que j'entends parler d'HP je me dis "mais enfin tout le monde est comme ça à des degrés variables".... Du coup le concept même d'HP m'apparaît comme une supercherie
_________________
confirmée HP - WAIS IV - avril 2015
Revenir en haut
simbad


Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2014
Messages: 116
Localisation: Mons - Belgique

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 10:55    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

ben oui tu as raison : "tout le monde est comme ça plus ou moins", c'est surtout se que tu ressens vis à vis de tes hyperstimulations qui compte à mon avis. Difficile de quantifier ce que les gens ressentent.

Le reste c'est des stats pour entrer dans des cases, mettre des étiquettes.
_________________
"il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, ça a toujours été mon idée" Le Luron
Revenir en haut
Kadjagoogoo


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2014
Messages: 211
Localisation: Lyon
Emploi: Diletante crasse
Date de naissance: 31/07/1977
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 15:06    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

Zalie, je te rejoins pour trouver aux caractéristiques communément admises pour définir et distinguer le HP une dimension relativement universelle. C'est cette apparente universalité qui explique notamment ma présence parmi vous, alors que je suis très loin d'avoir le QI d'admissibilité requis (130, donc ?) - comme quoi, je ne doute de rien, huhu ! 
Et je comprends également l'impossibilité affichée par Simbad de t'éclairer plus précisément sur les attributs indiscutables qui distingueront assurément le HP.


D'après ce que m'a expliqué La Bête, la base des caractéristiques, c'est la pensée arborescente, que j'aime résumer avec cette image inspirée du grand Bill Watterson ("Calvin & Hobbes") :



C'est parce que je réalise que je suis constamment confronté/occupé à ce principe d'arborescence dans mes idées, mes pistes réflexives que je pense - très présomptueusement, sans doute - être un tant soit peu concerné par le HP.
Et puis il y a aussi ce faisceau de caractéristiques qui convergent en moi, qui pourrait corroborer dison, l'hypothèse chez moi d'un HP de faible niveau (pour ce qui est de l'intelligence pure, cette puissance de calcul clinique) : efficience intellectuelle, hypersensibilité, cyclothymie, capacité à générer des propositions originales (théories, concepts) = créativité dans l'abstraction, transversalité des concepts (encore que ça, j'ignore si c'est homologué comme un attribut HP), entendement et sensibilité prononcés à l'endroit des ambivalences (idem)... Et puis il y a cette autre caractéristique plus discutable, elle, mais dont je vais finir par croire qu'elle pourrait également convenir aux HP : je suis régulièrement dans des situations d'échecs inexpliqués, que ce soit sur le plan scolaire, professionnel ou sentimental.


Voilà, c'est juste histoire de poser le substrat d'un profil, sans doute atypique mais pas si éloigné que cela de vous autres. D'ailleurs, je précise que ce n'est pas moi qui est envisagé mon hypothétique appartenance aux troupeaux de zèbres mais quelqu'un d'éclairé sur la question, pas un psy mais une personne elle-même diagnostiquée HP.
_________________
"J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi." [Antonin Artaud]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Zalie


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2014
Messages: 34
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 17:33    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

Kadjagoogoo a écrit:
Zalie, je te rejoins pour trouver aux caractéristiques communément admises pour définir et distinguer le HP une dimension relativement universelle. C'est cette apparente universalité qui explique notamment ma présence parmi vous, alors que je suis très loin d'avoir le QI d'admissibilité requis (130, donc ?) - comme quoi, je ne doute de rien, huhu ! 
Et je comprends également l'impossibilité affichée par Simbad de t'éclairer plus précisément sur les attributs indiscutables qui distingueront assurément le HP.


D'après ce que m'a expliqué La Bête, la base des caractéristiques, c'est la pensée arborescente, que j'aime résumer avec cette image inspirée du grand Bill Watterson ("Calvin & Hobbes") :



C'est parce que je réalise que je suis constamment confronté/occupé à ce principe d'arborescence dans mes idées, mes pistes réflexives que je pense - très présomptueusement, sans doute - être un tant soit peu concerné par le HP.
Et puis il y a aussi ce faisceau de caractéristiques qui convergent en moi, qui pourrait corroborer dison, l'hypothèse chez moi d'un HP de faible niveau (pour ce qui est de l'intelligence pure, cette puissance de calcul clinique) : efficience intellectuelle, hypersensibilité, cyclothymie, capacité à générer des propositions originales (théories, concepts) = créativité dans l'abstraction, transversalité des concepts (encore que ça, j'ignore si c'est homologué comme un attribut HP), entendement et sensibilité prononcés à l'endroit des ambivalences (idem)... Et puis il y a cette autre caractéristique plus discutable, elle, mais dont je vais finir par croire qu'elle pourrait également convenir aux HP : je suis régulièrement dans des situations d'échecs inexpliqués, que ce soit sur le plan scolaire, professionnel ou sentimental.


Voilà, c'est juste histoire de poser le substrat d'un profil, sans doute atypique mais pas si éloigné que cela de vous autres. D'ailleurs, je précise que ce n'est pas moi qui est envisagé mon hypothétique appartenance aux troupeaux de zèbres mais quelqu'un d'éclairé sur la question, pas un psy mais une personne elle-même diagnostiquée HP.


Oui mais moi ça m'est arrivé des millions de fois de discuter avec qqun et la personne passe sans transition à un autre sujet parce qu'elle a fait un lien qui et ensuite elle bifurque sur autre chose, comme des fenêtres pop-up ... Pour moi c'est ça la pensée arborescente mais il y a tellement de gens qui fonctionnent comme ça que ça n'a aucun sens d'en faire un critère. Ou alors quoi ça voudrait dire que les non HP n'ont aucune suite dans les idées et ne pensent jamais à rien qu'à leur liste de courses dans un supermarché...
_________________
confirmée HP - WAIS IV - avril 2015
Revenir en haut
Kadjagoogoo


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2014
Messages: 211
Localisation: Lyon
Emploi: Diletante crasse
Date de naissance: 31/07/1977
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 17:47    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

Hum, je sais pas trop. Ce qui fait peut-être le distingo entre HP et neuro-typiques, c'est la pertinence des télescopages cognitifs et réflexifs qui s'opèrent alors, à la façon d'une sérendipité ayant sa logique intrinsèque, qui apparaîtra un peu "folle" (fantasque, fantaisiste) au commun des mortels mais fera pourtant sens aux yeux du HP en question et, pourquoi pas, aux yeux de ceux qui sont eux-mêmes concernés par le phénomène déroutant de la pensée arborescente cohérente, galopante et exponentielle mais néanmoins sensée ; quand, chez les gens "normaux", ce zapping d'idées sera peut-être moins sûrement sous-tendu par une logique propre, un développement pertinent. On parlera alors plutôt d'éparpillement inconséquent.


Après, je le répète : je suis comme toi prompt à constater une certaine porosité entre les deux populations, un flou artistique qui opacifie les distinctions, les critères "indubitables". Mais c'est peut-être tant mieux au fond : les étiquettes sont toujours redoutables.
_________________
"J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi." [Antonin Artaud]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Zalie


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2014
Messages: 34
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 17:51    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

Kadja, tu écris trop bien je savoure tes lignes

Mes questions partent un peu dans ton les sens, je suis très confrontante sur le sujet parce que j'ai encore du mal à digérer la détection de ma fille qui implique une potentielle douance chez moi...
_________________
confirmée HP - WAIS IV - avril 2015
Revenir en haut
Kadjagoogoo


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2014
Messages: 211
Localisation: Lyon
Emploi: Diletante crasse
Date de naissance: 31/07/1977
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Nov 2014 - 18:14    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

Zalie a écrit:
Kadja, tu écris trop bien je savoure tes lignes


Merci, Zalie : c'est très encourageant pour moi. J'essaie de soigner ma copie, tu vois.   Mais ce n'est pas là une caractéristique validant le diagnostic de HP, hélas - ou pas ! 

Zalie a écrit:
Mes questions partent un peu dans ton les sens, je suis très confrontante sur le sujet parce que j'ai encore du mal à digérer la détection de ma fille qui implique une potentielle douance chez moi...


Tiens, tu vois, on retrouve à l'oeuvre chez toi ce principe décisif de pensée arborescente !   
La douance serait donc bien héréditaire ? J'ai vu qu'un topic avait été lancé - par toi, je crois - sur ce sujet et je n'ai hélas pas encore eu le loisir de m'y intéresser. (Même si j'ai une petite contribution à y apporter, qui apportera de l'eau à ton moulin, je crois.  )

J'en profite pour demander à la communauté si vous êtes également occupé, à mon instar, à une rationalisation systématique aussi envahissante que paralysante ? Bon sang, faire les courses est à ce niveau devenu infernal pour toi, ce phénomène relativement dysfonctionnel se déployant toujours plus dans ma vie et notamment dans mon rapport à la consommation, qui doit passer par ce crible d'une rationalisation méthodique aiguë. Je vous passerai les détails de mes expéditions nerveuses au supermarché mais sachez qu'il m'est déjà arrivé de passer quatre heures (!) à faire mes courses...  4/supernul02-32e1.gif" alt="" border="0" class="xooit-smileimg" />
J'aimerais vraiment retrouver cela chez quelqu'un d'autre, un HP de préférence, ce qui me laisserait la possibilité d'envisager une explication plus gratifiante à mon trouble dysfonctionnel. Car c'est vraiment handicapant, vous l'avez compris, ce phénomène s'appliquant hélas à toutes les sphères de ma vie, je crois, ce qui ôte pas mal de spontanéité, vous pouvez l'imaginer, sans parler du temps et de l'énergie moral et physique gaspillées dans cet abîme méandrique visant à justifier mes actions, à leur donner du sens, ou un supplément de sens en tout cas. Tout ceci m'épuise, ronge mes forces vives, me désespère à force.


Je dis que je préférerais partager cette caractéristique avec la communauté des zèbres car, sinon, je vais être tenté d'épouser mon autre théorie, celle d'une forme particulière d'autisme, Asperger ou une autre de haut niveau, j'en sais trop rien.
Voilà mon idée - trop présomptueuse et trop schématique, sans doute : soit je suis un zèbre de bas niveau, soit un autiste de haut niveau, au choix ! 


Ah tiens, j'y pense, peut-être une autre caractéristique envisageable, très hypothétique et troublante, toutefois : la synesthésie, dont on discutait récemment sur ce topic
_________________
"J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi." [Antonin Artaud]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
zip'


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 72
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 8 Nov 2014 - 20:51    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

C'est un sujet très intéressante que tu relèves là, Zalie. Je me pose aussi beaucoup la question.Cette peur quelque part que ça soit une supercherie...
C'est renforcé par ma psy, je lui en ai parlé il y a deux jours après une discussion avec mon père où il m'a avoué qu'il avait un QI entre 120 et 140... Ce qui m'a aidé à franchir le pas et lui en parler.
Elle a remballé mon hypothèse d'un revers de la main avec juste "oui mais bon c'est un peu à la mode en ce moment tout ça, beaucoup de gens sont diagnostiqués..." sous-entendu "alors que ce n'est pas le cas". Elle a surenchéri sur le fait que ce sont des gens bien distincts et qu'ils ont des problèmes scolaires très importants etc.
Elle me l'a pas dit mot pour mot mais voilà ça voulait dire que ce n'était pas quelque chose à soulever.
Peut-être qu'on a tendance à trop s'attacher à cette étiquette... Ce qui nous permet de trouver quelque chose de bien au final dans toutes les difficultés qu'on peut éprouver... "la" bonne raison.

Les hypersensibles (sans QI hors normes) sortent du lot de la plupart de la population car ça provoque beaucoup de difficultés... 

Le doute est omniprésent de mon côté.


Kadja que veux-tu dire par "rationalisation systématique"? Peux-tu mieux nous le décrire s'il te plaît?
Revenir en haut
Kadjagoogoo


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2014
Messages: 211
Localisation: Lyon
Emploi: Diletante crasse
Date de naissance: 31/07/1977
Masculin

MessagePosté le: Dim 9 Nov 2014 - 02:16    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

zip' a écrit:
Elle a remballé mon hypothèse d'un revers de la main avec juste "oui mais bon c'est un peu à la mode en ce moment tout ça, beaucoup de gens sont diagnostiqués..." sous-entendu "alors que ce n'est pas le cas". Elle a surenchéri sur le fait que ce sont des gens bien distincts et qu'ils ont des problèmes scolaires très importants etc.
Elle me l'a pas dit mot pour mot mais voilà ça voulait dire que ce n'était pas quelque chose à soulever.
Peut-être qu'on a tendance à trop s'attacher à cette étiquette... Ce qui nous permet de trouver quelque chose de bien au final dans toutes les difficultés qu'on peut éprouver... "la" bonne raison.

Les hypersensibles (sans QI hors normes) sortent du lot de la plupart de la population car ça provoque beaucoup de difficultés... 

Le doute est omniprésent de mon côté.


Une fois de plus, je me retrouve complètement dans ton témoignage, Zip' : ma psychiatre m'a dit il y a deux semaines, alors que je venais lui demander si elle pouvait me prescrire la suite logique des tests psychotechniques (Qi et Rorschach) que j'avais passés en janvier, qu'elle n'entendait rien à ces histoires de HP, n'avait même jamais été confrontée à ce genre de profil et ne cautionnerait certainement pas ma démarche. "Et puis cessez de vouloir vouloir coller une étiquette !" C'est vrai qu'après dépressif, bipolaire, paranoïaque et autiste, elle doit légitimement commencer à saturer et à se méfier lorsque je lui ramène une nouvelle explication tirée de mon chapeau pour éclairer cette tendance au sabotage qui se précise dans ma trajectoire... 


Chez moi aussi, le doute reste et restera donc de mise puisque je ne me soumettrai pas de sitôt à un test officiel et reconnu (WAIS IV et consorts), pas convaincu par les tests passés en janvier, qui étaient à la fois cheap - "Qui est Victor Hugo ?"   - et trop orientés sur la pure mémorisation - enfin, j'ai perçu cela comme de la pure mémorisation, bête et méchante : "Voici une suite de chiffres ; mémorisez-la et redonnez-là moi dans le sens inverse", pfff...


Je me perçois plus sûrement comme un de ces hypersensibles (sans QI hors normes) qui sortent du lot et perturbent la frontière en les (véritables) HP et la population neuro-typiques, la rendant ténue et poreuse. D'un autre côté, j'ai le sentiment d'avoir mieux à proposer qu'une "bête" efficience intellectuelle, qu'une puissance de calcul clinique ; j'ai pour moi le prisme oblique d'une personnalité originale, plaque sensible capable de rapprochements et de parallèles inouïs. Après, je fais de la merde dès qu'il s'agit d'agir rationnellement et dans mon intérêt, hélas. Mais donnez-moi une oeuvre d'art, par exemple, et je la déchiffrerai de façon authentique et révélatrice. 
 
Citation:
 Kadja que veux-tu dire par "rationalisation systématique"? Peux-tu mieux nous le décrire s'il te plaît?

Eh bien j'entends par là un système implacable et aliénant, véritable méthodologie intoxicante, qui régie à peu près toute ma vie, et qui s'exprime spectaculairement dans mon approche de la consommation, notamment. Pour faire simple et court, disons que je ne peux enclencher l'acte d'achat seulement si il fait absolument sens à mes yeux. Un exemple édifiant pour vous permettre de comprendre mon "drame" : je vais systématiquement jeter mon dévolu sur l'article qui est le dernier du rayon, que ce soit une bouteille de vin, un lot de yaourts ou je ne sais quelle connerie. Avant, c'était les fameuses promotions - ces attrapes-couillons - qui m'obsédaient, et je passais des heures dans les magasins à les traquer (et je peux encore passer beaucoup de temps à faire les soldes, tout en sachant pertinemment que "les soldes, c'est acheter moins cher ce dont on n'a absolument pas besoin"  ). Maintenant, c'est vraiment tous les articles qui sont susceptibles de me poser problème, et voilà pourquoi j'envisage sérieusement une complication autistique chez moi. Il y a une dizaine d'années, j'avais ainsi démantelé tout un rayon pour aller choper la pelle+balayette cachée tout au fond, irrationnellement persuadé que les premières étaient défectueuses, que les gens les avaient probablement reposées là parce qu'elles étaient abîmées. Le plus drôle, c'est qu'en rentrant chez moi ce jour-là (j'avais alors passé quatre heures dans ce supermarché, à force de ce genre de délire omniprésents), je me suis aperçu que la pelle+balayette finalement choisi avec soin et méthode était défectueuse - alors que toutes les autres ne l'étaient sans doute pas... Consternation face au constat d'échec de mon système, de ses limites patentes, qui ne m'empêche pourtant pas de le perpétrer encore et encore depuis... 


J'ai déjà été bien long et j'espère que ce principe d'une "rationalisation systématique" que j'exprime là est désormais plus limpide. J'ajouterais que cela peut encore se manifester dans le fait que je me débrouille toujours pour donner l'apparence du sens (coïncidence, hasard objectif, destin) dans tout ce que j'entreprends, que ce soit une aventure/expérience d'envergure, un simple RDV ou bien même l'écriture d'un vulgaire post sur un forum... Grave.
_________________
"J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi." [Antonin Artaud]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
zip'


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 72
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 9 Nov 2014 - 12:50    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

J'avoue qu'on n'a pas mal de similitudes. 
Cette histoire de trouver des explications à "ce qui ne va pas", ramener constamment des nouvelles théories ("cette fois j'ai trouvé"), auto-sabotage (j'ai des pensées qui m'attaquent provoquant des crises d'angoisse irrationnelles, car on se connaît mieux que personne et on sait où ça fait mal).
J'aime aussi beaucoup analyser les œuvres d'art et y trouver les sens cachés.

Concernant ton problème, j'en suis désolée : ça doit être très éprouvant, surtout que c'est tous les jours... Peut-être y a-t'il une raison moins "étiquettable" à ça ?
Tu as ça depuis très jeune? Je ne m'y connais pas vraiment mais je pense que "autisme" est un très grand mot, ta psychiatre l'aurait sans doute vu avant toi.... 
C'est peut-être plutôt une forme d'obsession... Liée à un peu d'hypocondrie mentale?
Je mets une réserve dans tout ce que je dis, parce que je ne m'y connais pas. Je pense surtout qu'il est important parfois de pas trop s'égarer et se trouver les pires symptômes du monde, mais plutôt essayer de se centrer sur ce qui va au final, et chercher ce qui a provoqué certaines réactions en allant à la rencontre de soi-même. 
Ce sont des belles paroles parce que perso, je me cherche toujours et j'y comprends toujours rien     


Sinon j'ai aussi cette notion que "tout doit avoir un sens", dans les hasards, les rencontres et toute la gamme de bêtes trucs de la vie de tous les jours. 
Je crois en Dieu et en son pouvoir de gérer les choses en dehors de notre entendement. Parfois j'ai l'impression qu'il me fait des clins d’œil tellement que c'est gros.
Revenir en haut
Kadjagoogoo


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2014
Messages: 211
Localisation: Lyon
Emploi: Diletante crasse
Date de naissance: 31/07/1977
Masculin

MessagePosté le: Dim 9 Nov 2014 - 19:32    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

Pour sûr que c'est éprouvant, mais cela ne m'ôte toutefois pas une certaine joie de vivre. D'ailleurs, même dans mes phases mélancoliques - nombreuses -, je reste passablement heureux de vivre, de faire partie de ce grand jeu grisant appelé l'existence. Victor Hugo disait si bien de la mélancolie qu'elle était "le bonheur d'être triste", alors je suis gâté, tu vois ! 


J'ai tendance à faire dans l'hyperbole pour décrire et transmettre mon ressenti face à mes troubles, mes dysfonctionnements et autres "TOCs". En effet, je ne crois pas être réellement concernés par ce genre de comportements morbides ; c'est jamais au point de créer une incapacité insurmontable chez moi, je ne fonctionne pas à ce point en boucle toxique, le genre de circuit fermé qui t'oblige à te laver 50 fois les mains par jour ou à vérifier 20 fois si tu as bien éteint le four ou complètement vider la boîte-à-lettres - je plains les pauvres qui se coltinent ce genre de supplices conscients. 
Nan, chez moi c'est davantage un débordement de cette quête de sens expensive et galopante qui se déploie de façon envahissante, certes, mais pas non plus au point de rendre mon quotidien insupportable. Et puis cette rationalisation systématiquement à l'oeuvre dans l'acte d'achat a aussi ses avantages. Par exemple, là, j'ai glissé deux albums de Björk dans mon panier sur Amazon, et depuis hier, je les écoute scrupuleusement - sur Deezer - en interrogeant méthodiquement mon désir de les acquérir physiquement (je suis assez matérialiste, hélas, et j'écoute encore beaucoup de musique sous le format CD  ) : est-ce vraiment utile ? Ces albums - "Selmasongs" et "Telegram" - sont-ils réellement aussi indispensable que "Homogenic" par exemple (lui, c'est juste impensable que j'en possède pas au moins un exemplaire !   [Excellent : je suis justement en train d'écouter un morceau - www.deezer.com/fr/track/2260560 - qui donne vraiment l'impression que ce smiley sauteur bouge au rythme de la musique, qu'il danse littéralement dessus !  ]), sur l'utilité de m'encombrer plus encore de ces objets finalement aussi envahissants que ma propension à tout rationaliser, tout charger de sens...
Bref, je n'ai du coup toujours pas validé mon achat et je réalise ainsi des économies, tout en écoutant plus sûrement ces disques dématérialisés que si je les avais déjà achetés et reçus dans leur forme physique.
Mais tu vois, là, je suis encore en train d'alimenter ce trouble dysfonctionnel, paradoxalement en le décryptant, sur le principe de la mise en abîme : je le cautionne encore, le valide toujours, en quelque sorte.


Je t'envie presque de croire en Dieu - je serais plutôt athée ascendant agnostique, pour ma part  -, ce qui te permet sans doute d'intégrer ce chaos plus favorablement, d'y injecter plus sereinement du sens.
_________________
"J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi." [Antonin Artaud]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
zip'


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 72
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 9 Nov 2014 - 19:47    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

 C'est déjà ça de gagné :)  L'amour de la vie -et de ce qui en découle- est ce qui reste le plus important!


Croire en Dieu c'est pas si facile que ça, c'est croire au diable aussi, et à l'enfer, ce qui me pousse à scruter mes faits et gestes avec le grand sentiment de culpabilité qui m'enferme souvent à me couper de Lui car je ne suis pas assez "bien" ou "pure" pour lui parler, et s'il pardonne il ne pardonnera pas des erreurs de manière répétitive sur toute une vie. Mais c'est vrai que tout prend du sens. On n'est pas là par le fruit du hasard mais d'une volonté qui nous a façonné à sa manière et a un but pour chacun de nous.  
Revenir en haut
nox


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2014
Messages: 54
Localisation: Belgique
Date de naissance: 03/06/1988
Alternatif

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2014 - 21:56    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP? Répondre en citant

 
Citation:
 Je me perçois plus sûrement comme un de ces hypersensibles (sans QI hors normes) qui sortent du lot et perturbent la frontière en les (véritables) HP et la population neuro-typiques, la rendant ténue et poreuse. D'un autre côté, j'ai le sentiment d'avoir mieux à proposer qu'une "bête" efficience intellectuelle, qu'une puissance de calcul clinique ; j'ai pour moi le prisme oblique d'une personnalité originale, plaque sensible capable de rapprochements et de parallèles inouïs. Après, je fais de la merde dès qu'il s'agit d'agir rationnellement et dans mon intérêt, hélas.


Je me reconnais parfaitement dans cette decription, Kadja, et très franchement je trouve que cela résume parfaitement bien ce que je pense des tests. Créer des outils de mesure pour quelque chose d'aussi intrisèquement varié que l'intelligence, et d'aussi subtile que la sensibilité, c'est, je pense, un peu au-delà du réél à notre époque. Le simple fait que vos psys, à toi et Zip', se complaisent dans un simple rejet de vos demandes témoignent de l'imcompréhension même de ce qui nous trouble. C'est aussi pour ça que je ne vais pas voir de psy : soit on fait face à un mur qui veut nous remettre dans une case proprette et normale, nous "soigner", soit on fait face à l'extrême opposé qui tente de mettre les gens sur des piédestals et briller de par le fait de communiquer avec des être "supérieurs".


Pourtant, nous ne sommes pas supérieurs. Nous sommes juste différents, et la souffrance, quelle qu'elle soit, ne devrait jamais être niée sous prétexte que l'on cherche à nommer sa cause. Et c'est absolument normal de venir avec 36 théories différentes chaque fois : les symptômes se ressemblent ! Après il faut faire le bon diagnostique, et tant qu'on sent que c'est toujours pas le bon, on continue à chercher. Moi aussi je suis passé par ces questionnements... On ne peut pas nous en vouloir de chercher, nondidju ! Combien de personnes ont été malades pendant des années, à voir des docteurs qui leur disaient "vous n'avez rien" jusqu'à finalement s'entendre dire qu'elles avaient un cancer, une sclérose en plaque ou toute autre maladie incurable et orpheline... et ont alors sourit en disant "merci, docteur, au moins maintenant je sais ce que j'ai". C'est humain de nommer les choses, nous avons des mots pour tout, et quand le vocabulaire manque on le crée.
Citation:
 "Et puis cessez de vouloir vouloir coller une étiquette !"


Rien que pour ça, je me serais fâché très fort. Enfin, sur le moment j'aurais été estomaqué, perturbé, choqué, et j'aurais marmonné quelque chose pour tenter de défendre mon droit, puis j'aurais regretté d'avoir payé la scéance et j'aurais repassé le film pendant deux semaines en imaginant toutes les choses que j'aurais dû répondre, et je les aurais possiblement rédigées sous la forme d'un essai de quelques pages. Vu de l'extérieur, je pense que ça doit être assez hilarant comme réaction.


 
Citation:
Croire en Dieu c'est pas si facile que ça, c'est croire au diable aussi, et à l'enfer, ce qui me pousse à scruter mes faits et gestes avec le grand sentiment de culpabilité qui m'enferme souvent à me couper de Lui car je ne suis pas assez "bien" ou "pure" pour lui parler, et s'il pardonne il ne pardonnera pas des erreurs de manière répétitive sur toute une vie. 


*hugs* Tu es catholique ? Je ne compte pas blasphémer ou dire que "ah, c'est mal" (ce serait un peu ridicule), mais si je peux me permettre, je trouve que le dieu des chrétiens est loin d'être un modèle de pureté : jaloux, cruel, vengeur, colérique, possessif, qui ne se laisse ni juger ni remettre en question... Un être comme ça, je pense que tu seras toujours assez bien pour lui parler. C'est sûrement lui qui ne mérite pas que tu lui parles. Et puis, à quoi sert Dieu si ce n'est pas, justement, pour chercher son soutien dans les heures sombres de la vie ? Ce ne sont pas les purs qui ont besoins de bonté, ce sont ceux qui errent. "If it's not broken, don't fix it".


Personellement je pense que nous sommes juste des microbes sur un caillou dans un univers fractal que nous ne connaîtrons jamais, mais que ça n'empêche pas de donner à la vie le sens que nous souhaitons lui donner. Je crois sincèrement que la volonté d'un mieux vivre ne se trouve pas en chacun d'entre nous, car certaines personnes vicieuses, mais la plupart d'entre nous ont tout ce qu'il faut pour être bons, naturellement.
À la vue des blanches cimes, est-ce l'abysse ou est-ce l'abîme, qui dans l'écho des litanies, nous entrave de tétanie ? À quel saint faut-il se vouer, pour avancer les yeux bandés ? Entre l'air que l'on respire, et celui auquel on aspire, au final rien de bien divin, quand notre force est d'être humains. Alors qu'adviendra-t-il demain ? Même sans en savoir rien, il n'y a qu'à suivre le chemin, que nous construisons de nos mains.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:24    Sujet du message: Où trouver les caractèristiques des non HP?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Haut Potentiel - Amis des Zèbres, bonjour ! Index du Forum -> Informations -> "Définitions" et caractéristiques des surdoués Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com
Votez pour ce site sur Weborama !